Mais Dieu! Mais Dieu!…

Blessure des motsLe monde: îlot blême qu’avive
Un rien d’âme à peine debout;
Le temps: vieil ogre à la dent vive
Grignotant l’homme jusqu’au bout;
Déchu, fêlé, l’art plein d’errances,
Hélas ! toujours inaccompli;
L’amour avec ses chaudes transes,
Tombé sous la faux de l’oubli;
Et moi qui, sottement futile,
Promène ma joie inutile,
Sans daigner voir même au-delà;
Car ma tête en feu s’émerveille
D’un ange rencontré la veille.
Mais Dieu! mais Dieu! dans tout cela?

.

THIÉRRY CABOT

La blessure des mots, ÉLP éditeur, 2013, 3,49 € – 4,59 $.
Pour de plus amples informations, ou pour lire des extraits de cet ouvrage, voir la page qui lui est consacrée sur le site d’ÉLP éditeur.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s