À fleur d’eau

Imagiaire eaux-pierresUne laisse d’eau
Glisse devant
Sainte-Marie de Ré.
C’est le beau,
Le rasséréné.
Mes souvenirs
Sont revenus me hanter,
À fleur d’eau.
Do, si, mi, la sol, fa, ré.
Mes passions
Lentement vont se figer
Tout le long
D’une laisse d’eau
Par trop salée.
Mes amours
En viennent à m’abandonner.
Les contre, les pour
Les ont fait basculer.
Et je pleure
Mes pays moins esseulés.
Les larmes de mon cœur
Glissent devant Sainte-Marie de Ré.
J’ai perdu
Les ardeurs des belles années.
Je suis perclus,
Abattu, vanné.
À fleur d’eau,
Toute la gamme va y passer
Mais c’est si beau
Qu’il faut le chanter.
Et ma vive tristesse
Est largement atténuée
Par les pudiques largesses
De Sainte-Marie de Ré.

.

PAUL LAURENDEAU (pour LAUBER)

L’imagiaire des eaux et des pierres, ÉLP éditeur, 2015, 3,49 € – 4,59 $.
Pour de plus amples informations, ou pour lire des extraits de cet ouvrage, voir la page qui lui est consacrée sur le site d’ÉLP éditeur.

Une réflexion sur “À fleur d’eau”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s