Ardemment je te fixe

Imagiaire eaux-pierresUne petite
Statue de ville
Et notre esthétique
Ne sait plus quoi dire.
Est-elle grandiose
Ou est-elle vile?
Est-elle du meilleur
Ou du pire?

Ardemment, je te fixe,
Petite statue urbaine
Du tout venant.
Mes émotions sont mixtes
Et fortement malaxés
Sont mes sentiments.
Pendant que,
Dessus ta tête,
Une fontaine bruisse,
Je me susurre immanquablement en mon cœur
Que le Manneken Pis
A mille millions d’anonymes frères et sœurs
Dans ton genre, finalement.
Un détail photographique de fontaine
Et tu apparais subitement.
Est-ce une joie, est-ce une peine?
Fortement malaxés sont mes sentiments,
Et mes émotions sont mixtes,
Aussi, ardemment, je te fixe.

Tu me le rends bien. Le détail de ta robe est précis
Et tes cheveux sont lourds, comme gorgés d’eau.
Tu es boudeuse, tes doigts sont tout petits.
Tu as quelque chose de figuratif et de gentil,
De grave et de badin.
Pour que d’autres te disent ce qu’ici je te dis
Faudrait-il que tu sois signée Claudel ou Rodin?
Tu es signée personne…
Et notre esthétique ne sait plus que croire.
Ce serait ti que nos références déconnent

Ah, ardemment je te fixe et je me dis
Que c’est bien injuste, la gloire
Et que c’est bien cruel, l’oubli,

.

PAUL LAURENDEAU (pour LAUBER)

L’imagiaire des eaux et des pierres, ÉLP éditeur, 2015, 3,49 € – 4,59 $.
Pour de plus amples informations, ou pour lire des extraits de cet ouvrage, voir la page qui lui est consacrée sur le site d’ÉLP éditeur.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s