Complainte impaire (les absents ont toujours tort)

Un pont
Intégral
Traversé
Chaque matin
Vers les lueurs
Tardives de l’aube

Rayon intégral
Et que tu as
Rendu tien
Chevauchant
Tes rumeurs
Photophobes

Miroir intégral
Qui plie nos lendemains
Et que ton absurde absence absorbe

Amour intégral
Caché dans mes souterrains
Qui des hivers, la couleur, dérobe

Regret intégral
Qui tient au creux de ma main
Et que mon cœur, âprement, enrobe

.

ALINE JEANNET

Des loups sur un arbre, ÉLP éditeur, 2018, 3,49 € – 4,59 $.
Pour de plus amples informations, ou pour lire des extraits de cet ouvrage, voir la page qui lui est consacrée sur le site d’ÉLP éditeur.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s