Le banc des hermelles

Imagiaire vergnerLe banc
Des hermelles
Vermicule
Allègrement.
Il est un collectif
Et cela se sent.
Cela s’entend aussi.
Il claque
Comme crécelle,
Ce banc
De hermelles.
Il est industrieux
Et il sert tous les vices.
Il est Mégalo Pôle
Et il est Métropolis.
Il se dandine
Dans la flotte
Comme un grand ballet
De marottes.
Tout le monde trime à fond.
Pas de lutte des classes par ici.
Les hermelles n’ont pas de front
Et elles n’ont pas de sourcils.
Rien à plisser
Donc, rien à froncer.
Le banc des hermelles
Collectivise impunément.
Bon il a ses embûches, faut pas jovialiser…
Prédation,
Évolution,
On est pas dans un paradis irisé.
Ce coin de flotte limoneux, exploitable
N’en garantis pas pour autant une vie stable.
Le banc des hermelles reste un prisme
Scintillant de tous les grégarismes.
Dire qu’il vermicule allègrement
C’est une petite pétition de principe
Qui impute par trop de sentiments
À ces lambeaux d’échancrures de nippes
De conglomérat naturel
De banc des hermelles.
Il est je ne sais quelle Ville-Lumière
Sous une cloche de fluide verre,
Lisérée de tonnerre et d’éclairs.
Saperlotte, que peut-on y faire.
Il s’agit, après tout, d’un amoncellement
Grouillant
De vers…

.

PAUL LAURENDEAU (pour LAUBER)

L’imagiaire vergners, ÉLP éditeur, 2013, 3,49 € – 4,59 $.
Pour de plus amples informations, ou pour lire des extraits de cet ouvrage, voir la page qui lui est consacrée sur le site d’ÉLP éditeur.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s