En singulière

Imagiaire eaux-pierresEn dessous
De Montrouge,
On va trouver ceci.
C’est bizarre
Et ça bouge.
C’est simple
Et sans merci.
C’est une
Ancienne carrière
Recreusée,
Triturée,
Devenue
Champignonnière
Puis éventuellement
Abandonnée.
La cuisante
Curiosité
S’y insinue,
En singulière.
Elle veut
Mater
In situ
Champignonière,
Carrière,
Et toutes fondamentales motivations
De la dénomination
Du mont rouge…
Prendre ce type, ici, pour un spéléologue,
Ce serait bien le mécomprendre.
Il est un barbouilleur d’églogues
À l’œil vif, au cœur tendre.
Et, en dessous de Montrouge,
Il entend bien retrouver tout ceci.
C’est bizarre et ça bouge.
C’est simple et sans merci.
En singulière,
Il veut mater in situ
Champignonière,
Carrière.
Quand il aura vu, il remontera.
Et il ne sera plus du tout du tout le même cogitateur
Une carrière bourrée, eh ben, ça vous fait ça…

.

PAUL LAURENDEAU (pour LAUBER)

L’imagiaire des eaux et des pierres, ÉLP éditeur, 2015, 3,49 € – 4,59 $.
Pour de plus amples informations, ou pour lire des extraits de cet ouvrage, voir la page qui lui est consacrée sur le site d’ÉLP éditeur.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s