Bouddha

Assemblages-integrationBouddha
Pense
Pansu.
Il s’intube
Biscornu.
Il est
Le démiurge
D’un monde
Qui est
Un vaste
Alambic.
Ils s’en retire
Et médite
Sur ce qui gratte
Et qui pique,
Sur ce qui fonde
Le pourtour
Sur ce qui infère
Ce qui implique
Le port
D’un chapeau pointu.
Même assis, ce bouddha-ci
Ne doute point qu’il ne titube
Quand de ses tubes
Fuit ce qu’on ne doit point écrire ici.
Bouddha grenouille
Et Bouddha panse.
Bouddha foldingue
Et Bouddha veille.
Bouddhartichaut a chaud. Alors il chante.
Une chanson de salle de garde
Qui, hardie mégarde,
Comme il a le gésier fort rance
Sonne comme une lyre en transe.
Et les moulins à prière
Vous chopent ce rot du Bouddha
Ils font le tour de la Terre
Comme des ovnis de je ne sais quoi.
Les chiens aboient, les policiers sifflent,
Et puis alors, bien surpris, les lamas se rient
De ces borborygmes bien peu éperdus
D’un Bouddha pas compliqué.
Turlututu.

.

LAUBER

Assemblages et intégration, ÉLP éditeur, 2013, 1,99 € – 2,59 $.
Pour de plus amples informations, ou pour lire des extraits de cet ouvrage, voir la page qui lui est consacrée sur le site d’ÉLP éditeur.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s