Entre deux tas de cendre

Entre deux tas de cendre, l’ouvrier s’acharnait à ne rien laisser d’autre qu’une fine couche de plumes lisse et pure comme l’eau des fontaines.

Un autre, dans un désert, entassait du ballast, en prenant bien soin d’empiler les cailloux un à un selon un ordre connu de lui seul.

Deux soldats s’entraînaient à ne pas hurler de terreur devant le champ recouvert de cadavres qu’ils avaient à traverser.

Une femme assise dans un jardin répétait une série de mots dont elle ne connaissait pas le sens, rien que pour ne pas oublier d’être inutile.

Un homme observait sa femme à travers un orifice percé dans le rayon d’une ruche fraîchement prélevé.

.

ALINE JEANNET

Des loups sur un arbre, ÉLP éditeur, 2018, 3,49 € – 4,59 $.
Pour de plus amples informations, ou pour lire des extraits de cet ouvrage, voir la page qui lui est consacrée sur le site d’ÉLP éditeur.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s