Sonnait V 99.06.07

MAIS_monette(Ou l’EXCEL lance la solitude après la blessure)
Ce fardeau usé
aux clics tacs
aimant lourdes heures
Qui s’accumulent invincibles,
lentes,
en murmures ;
Échoue poreux
et ses eaux rebelles
blessées
meurent
En coup de muscles bleus à cicatrices dures.
Comme momifiée, sans bandelettes, ni squelette,
Sèche et perdue : l’entre peau lui manque.
L’ordre autiste, cruelle, est sur la sellette.
Familières, même les ombres du jour se planquent.
Et les cellules comme une grammaire voilée
Ont des ongles laids, nocturnes et vidés :
Criant chiffrier de pas perdus sans avenues.
Les inévitables sons inutiles, nus et crus
Du quotidien sans chœur, sans magique,
Suppriment les désirs et désactivent l’unique.

.

RICHARD MONETTE

, MAIS…, ÉLP éditeur, 2013, 4,99 € – 6,49 $.
Pour de plus amples informations, ou pour lire des extraits de cet ouvrage, voir la page qui lui est consacrée sur le site d’ÉLP éditeur.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s