Sonnait V 99.06.07

MAIS_monette(Ou l’EXCEL lance la solitude après la blessure)
Ce fardeau usé
aux clics tacs
aimant lourdes heures
Qui s’accumulent invincibles,
lentes,
en murmures ;
Échoue poreux
et ses eaux rebelles
blessées
meurent
En coup de muscles bleus à cicatrices dures.
Comme momifiée, sans bandelettes, ni squelette,
Sèche et perdue : l’entre peau lui manque.
L’ordre autiste, cruelle, est sur la sellette.
Familières, même les ombres du jour se planquent.
Et les cellules comme une grammaire voilée
Ont des ongles laids, nocturnes et vidés :
Criant chiffrier de pas perdus sans avenues.
Les inévitables sons inutiles, nus et crus
Du quotidien sans chœur, sans magique,
Suppriment les désirs et désactivent l’unique.

.

RICHARD MONETTE

, MAIS…, ÉLP éditeur, 2013, 4,99 € – 6,49 $.
Pour de plus amples informations, ou pour lire des extraits de cet ouvrage, voir la page qui lui est consacrée sur le site d’ÉLP éditeur.

Perles pour l’oubli

Perle-MonetteOn peut s’approprier une perle rare par amour, aimant aussi le beau, l’illusoire perfection de la nacre irisée. On peut autant la laisser à l’océan où elle ne sera rare pour personne, loin de la convoitise et des conflits des hommes propriétaires et jaloux. C’est par conviction de tendresse et respect de la rose produite à la liberté des champs de fleurs qu’errent mes os loin de sa peau, qu’évoluent mes yeux loin de ses ongles et que se plisse mon épiderme loin de ses épines. Oh oui! On peut aimer les tournesols sans les cueillir, les observant en extase bouger au soleil tout l’été, même sachant qu’un soir, sans amertume, morose, on les verra se courber de l’automne et du poids des oiseaux pillards, dépossédés de vitalité brillante comme perles pour l’oubli.

.

RICHARD MONETTE

Perle-mêle (lettre tant), ÉLP éditeur, 2013, 3,49 € – 4,59 $.
Pour de plus amples informations, ou pour lire des extraits de cet ouvrage, voir la page qui lui est consacrée sur le site d’ÉLP éditeur.

Tous les amours en ville perdus

MAIS_monetteTous les amours en ville perdus
Sont essoufflés sous pollueurs
Si tu croyais y vaincre les rues
Tu n’y sniffes que déshonneurs
Ton logement est vide, terrorisé
Le nez du nord chasse famille
Ton corps, enfer à cœur gelé
Est sourd aux pleurs des petites filles
Pour réparer ton nid méprisé
Tu l’as gréé de neige forte
Et de souvenirs inanimés
Tu peux trembler derrière la porte
Et sans dessein, renifler à perdre jour
T’enlever la vie ne sera pas mourir d’amour

.

RICHARD MONETTE

, MAIS…, ÉLP éditeur, 2013, 4,99 € – 6,49 $.
Pour de plus amples informations, ou pour lire des extraits de cet ouvrage, voir la page qui lui est consacrée sur le site d’ÉLP éditeur.

À la croisée des saisons

Perle-MonetteAux yeux pointus
d’angles exponentiels
l’arrête, l’arbre
ramifications d’un cœur
en pause hivernale
à la croisée des saisons
Épuisé d’hier
enraciné sans feuille de route
le doute.
Arrêtez-toute!

.

RICHARD MONETTE

Perle-mêle (lettre tant), ÉLP éditeur, 2013, 3,49 € – 4,59 $.
Pour de plus amples informations, ou pour lire des extraits de cet ouvrage, voir la page qui lui est consacrée sur le site d’ÉLP éditeur.

Tes yeux sur ma peau [REPRISE]

Perle-MonetteIl était une fois des feux
des feux qui étaient fabuleux
des feux allumés dans la peau
à envoûter comme des démons fous
des feux de braises dans la peau
ma peau sublimée sous tes yeux
tes yeux qui étaient fabuleux

D’autrefois je revois tes yeux
tes yeux qui sont magiques
tes yeux à voir sous les peaux
à déshabiller les âmes de leur sort
tes yeux doux à une vieille peau
ma peau de vache vêtue de briques
sans tes yeux qui sont magiques

En cette nuit près du sapin
qu’embaume de bonheur
un parfum de forêt et de lutins
où les petites lumières de couleur
s’invitent au gradin des odeurs
car les amants se voient se voient
et se voient encore pour la première fois
alors ces corps ont encore un intérieur

Sous les peaux ensorcelées par nos jeux
des jeux qui jouxtaient moelleux
des jeux à nommer toutes nos peaux
surfaces comme des endroits fous
où tes yeux de délinquante âme à peau
enserrent mes peaux en étau de frissonneux
mes peaux ensorcelées par tes jeux

En cette nuit près du sapin
qu’embaume de bonheur
un parfum de forêt et de lutins
où de petites lumières de couleur
s’invitent au gradin des odeurs
car les amants se voient et se voient
et se voient encore pour la première fois
alors ces corps ont encore un intérieur

Ma peau enchantée en bottes de sept lieues
ces lieux qui sont magnifiques
tes lieux à migrer hors la peau
à inventer le rire rauque des avalés
tes lieux où nos cœurs à fleur de peau
nos peaux friables à fièvre tellurique
petites peaux enchantées par ces lieues

En cette nuit près du sapin
qu’embaume de bonheur
un parfum de forêt et de lutins
où de petites lumières de couleur
s’invitent au gradin des odeurs
car les amants se voient et se voient
et se voient encore pour la première fois
alors ces corps ont encore un intérieur

Quelques fois je recevrai tes yeux
tes yeux qui seront merveilleux
tes yeux iront tomber sur ma peau
à surfer comme des doigts jaloux
tes yeux à liquéfier ma peau
ma peau d’oripeaux de vieux
et tes yeux me feront merveilleux

En cette nuit près du sapin
qu’embaume de bonheur
un parfum de forêt et de lutins
où de petites lumières de couleur
s’invitent au gradin des odeurs
car les amants se voient et se voient
et se voient encore pour la première fois
et nos corps ont encore leurs intérieurs

.

RICHARD MONETTE

Perle-mêle (lettre tant), ÉLP éditeur, 2013, 3,49 € – 4,59 $.
Pour de plus amples informations, ou pour lire des extraits de cet ouvrage, voir la page qui lui est consacrée sur le site d’ÉLP éditeur.

Peuple d’aubes

Perle-MonettePourpre
Le pont
En proue
Du pays
Pourpre
Et yellow
Sucré
Voici
Le pont
Bridge
Le pont croche
Pauvre jaunisse
D’un peuple d’aubes
De fierté
Sans foie sain
Cent fois sainte
Au ciel sombre
Des rouges
Et des bleus
Sans verdure ni verbes ni natures
Peuple d’aubes diabétique
Pauvre hépatique peuple d’eau
Sans arbres, où sont tes racines?

.

RICHARD MONETTE

Perle-mêle (lettre tant), ÉLP éditeur, 2013, 3,49 € – 4,59 $.
Pour de plus amples informations, ou pour lire des extraits de cet ouvrage, voir la page qui lui est consacrée sur le site d’ÉLP éditeur.

Tragédie ferroviaire

MAIS_monetteOn joue au train
Des beaux voyages
Le tour de la table
Comme paysage
On chasse l’ennui
Du quotidien
On fait tourner
Notre chagrin
Un train qui siffle
Et qui recule
Un nain qu’on retient
De la main
Un train d’enfant
Un train électrique
Qui n’est ni triste
Ni comique
Un train qui roule
Sa vitesse
Une voie d’enfer
En rond fermé
Destin tracé de plaisirs usés
Où ses roues grincent de froide vieillesse
Je rêve, mais je ne comprends pas,
Qui de nous deux est saoul,
Qui de nous deux est fou…
Et puis l’on joue dans la fumée
Dans l’air terni du routinier
Roulant l’avenir en souvenirs
Y étouffant tous nos soupirs
Des yeux rougis dans l’illusion
Des yeux fermés pour se mentir
Des yeux fixant un train errant
Qui se fascinent aveuglément
Captifs de songes organisés
Magie de cendre et de détresse
Éclats de rire sans allégresse
Cinéma vague pour yeux blasés
Je rêve, mais je ne comprends pas,
Qui de nous deux est saoul,
Qui de nous deux est fou…
On joue aux rêves de nos beaux jours
Sur une scène sans calembours
On trahit l’auteur du désespoir
On est l’acteur d’un cercle noir
Un être criant l’angoisse de vivre
Un homme soumis à son histoire
Être déroulant sa pollution
Sur les carrefours des conventions
Être suant son combustible
À s’appauvrir dans son enclos
Lieu de tourment, usine sans repos
Ô mort pays possible !…
…rêve, mais je ne comprends pas,
Qui de nous deux est fou
Qui de nous deux est saoul…

.

RICHARD MONETTE

, MAIS…, ÉLP éditeur, 2013, 4,99 € – 6,49 $.
Pour de plus amples informations, ou pour lire des extraits de cet ouvrage, voir la page qui lui est consacrée sur le site d’ÉLP éditeur.

Marquita

Perle-MonetteAu coin
De l’œil précis
Se transpose
Une immensité
Intensément
Rose
pour qu’un baiser
De soie
En la courbe
Du sinus
Se pose
Et dans la couleur
La beauté
Nait
Alors
Comme un doute
Pendant
Qu’au silencieux
Regard
Renard
La route
S’écoute

.

RICHARD MONETTE

Perle-mêle (lettre tant), ÉLP éditeur, 2013, 3,49 € – 4,59 $.
Pour de plus amples informations, ou pour lire des extraits de cet ouvrage, voir la page qui lui est consacrée sur le site d’ÉLP éditeur.

Mon ami

MAIS_monetteMon ami, mon vieil ami
Comme un guerrier de tavernes
Sentinelle devant la télévision
En uniforme de baderne
Au service d’un joyeux poison
Mon ami, fragile ami
Armé de mains et de mots
Vêtu de chair et sanglots
Affublé d’une ivresse menace
Tu es la proie et le rapace
Mon ami, ce grand ami
Ne craignant du puissant soleil
Ni l’absence ni les brûlures
Tu te bats parmi les bouteilles
Jusqu’à n’être qu’un murmure

.

RICHARD MONETTE

, MAIS…, ÉLP éditeur, 2013, 4,99 € – 6,49 $.
Pour de plus amples informations, ou pour lire des extraits de cet ouvrage, voir la page qui lui est consacrée sur le site d’ÉLP éditeur.

Les mots incendiés

Perle-MonetteComme mots incendiés
Comme femmes amoureuses
s’enroulent aux horloges
Infertiles, leurrées
tout en silence et d’alarmes
Entre nos îles noyées
Comme s’envolent
les automnes
Et les mots incendiés
Et de pluies en saisons
Déversant soirs
Aux pourpres passions,
l’ironie
Farouche faucheuse
Hache en tempêtes des souvenirs
Et ça frappe
Du triste
Aux arbres effeuillés
Qui affrontent à souffrir
Et les quotidiens fondus en fleuves enflammés et les pluies en saisons
Comme mots incendiés, comme femmes amoureuses
S’enroulent aux horloges infertiles, leurrées
Tout en silence et d’alarmes entre nos îles noyées
Comme s’envolent les automnes et les mots incendiés
Je suis l’écrit qui s’attarde aux librairies fantômes en diseuses
Je trie à taire des fleurs et j’ai peur des heurts oubliés,
Je me punis de flammes et de leur flemme indomptée
Je me consume et me tourmente, oh âmes d’ombres frauduleuses
Comme mots incendiés, comme femmes amoureuses
S’enroulent aux horloges infertiles, leurrées
Tout en silence et d’alarmes entre nos îles noyées
Comme s’envolent les automnes et les mots incendiés

.

RICHARD MONETTE

Perle-mêle (lettre tant), ÉLP éditeur, 2013, 3,49 € – 4,59 $.
Pour de plus amples informations, ou pour lire des extraits de cet ouvrage, voir la page qui lui est consacrée sur le site d’ÉLP éditeur.