Lèvres muettes

Je rêvais de ton sourire caressant mes lèvres muettes
Puisque tout l’ennui que j’ai de toi
amassé sans phonèmes sans lois
sous yeux d’éloignée gamine, de routes
de peines en poches, rides et doutes
halait déversant désirs abondamment
sous l’intimité nue, silence urgent
Et mon sourire qui absorbait tes lèvres muettes
Et se cachait patiente dans les paysages
ma main déposée à ton dos démasqué
et se voilaient minutieux dans les nuages
tes seins reposés à mon cœur affolé
nous avalions délibérément le Soleil
hostie humectée où s’érigeait l’éveil

.

RICHARD MONETTE

Perle-mêle (lettre tant), ÉLP éditeur, 2013, 3,49 € – 4,59 $.
Pour de plus amples informations, ou pour lire des extraits de cet ouvrage, voir la page qui lui est consacrée sur le site d’ÉLP éditeur.

Publicité

Tes yeux sur ma peau [REPRISE]

Perle-MonetteIl était une fois des feux
des feux qui étaient fabuleux
des feux allumés dans la peau
à envoûter comme des démons fous
des feux de braises dans la peau
ma peau sublimée sous tes yeux
tes yeux qui étaient fabuleux

D’autrefois je revois tes yeux
tes yeux qui sont magiques
tes yeux à voir sous les peaux
à déshabiller les âmes de leur sort
tes yeux doux à une vieille peau
ma peau de vache vêtue de briques
sans tes yeux qui sont magiques

En cette nuit près du sapin
qu’embaume de bonheur
un parfum de forêt et de lutins
où les petites lumières de couleur
s’invitent au gradin des odeurs
car les amants se voient se voient
et se voient encore pour la première fois
alors ces corps ont encore un intérieur

Sous les peaux ensorcelées par nos jeux
des jeux qui jouxtaient moelleux
des jeux à nommer toutes nos peaux
surfaces comme des endroits fous
où tes yeux de délinquante âme à peau
enserrent mes peaux en étau de frissonneux
mes peaux ensorcelées par tes jeux

En cette nuit près du sapin
qu’embaume de bonheur
un parfum de forêt et de lutins
où de petites lumières de couleur
s’invitent au gradin des odeurs
car les amants se voient et se voient
et se voient encore pour la première fois
alors ces corps ont encore un intérieur

Ma peau enchantée en bottes de sept lieues
ces lieux qui sont magnifiques
tes lieux à migrer hors la peau
à inventer le rire rauque des avalés
tes lieux où nos cœurs à fleur de peau
nos peaux friables à fièvre tellurique
petites peaux enchantées par ces lieues

En cette nuit près du sapin
qu’embaume de bonheur
un parfum de forêt et de lutins
où de petites lumières de couleur
s’invitent au gradin des odeurs
car les amants se voient et se voient
et se voient encore pour la première fois
alors ces corps ont encore un intérieur

Quelques fois je recevrai tes yeux
tes yeux qui seront merveilleux
tes yeux iront tomber sur ma peau
à surfer comme des doigts jaloux
tes yeux à liquéfier ma peau
ma peau d’oripeaux de vieux
et tes yeux me feront merveilleux

En cette nuit près du sapin
qu’embaume de bonheur
un parfum de forêt et de lutins
où de petites lumières de couleur
s’invitent au gradin des odeurs
car les amants se voient et se voient
et se voient encore pour la première fois
et nos corps ont encore leurs intérieurs

.

RICHARD MONETTE

Perle-mêle (lettre tant), ÉLP éditeur, 2013, 3,49 € – 4,59 $.
Pour de plus amples informations, ou pour lire des extraits de cet ouvrage, voir la page qui lui est consacrée sur le site d’ÉLP éditeur.

Colère

Ah l’or! Seuls les sols sales et saouls
Enterrent l’amer d’absence de mer
Et pour taire ces rivières oculaires
Les pouls montent et meurent en meutes de loups
Grotte animée de crottes mal famées
Caverne thermes de badernes et
Caserne de dermes mal aimés
Flambeau d’ombres tombées
Tombeau d’hommes trompés
Nuisiblement, des mottes sur vos portes
Habillant de toilette odorante cette sorte
D’ouverture en fa bémol qui vomi
Puisque c’est orchestré, Jouons.
Mettons nos volts à chaude alarme dans l’an glaise
Féaux s’il le faut sans révolte contre ces faux

.

RICHARD MONETTE

, MAIS…, ÉLP éditeur, 2013, 4,99 € – 6,49 $.
Pour de plus amples informations, ou pour lire des extraits de cet ouvrage, voir la page qui lui est consacrée sur le site d’ÉLP éditeur.

Bonne fête [2]

Dans un tiroir à fourre-tout d’oubliés,
il y a des crayons longs de mines oubliées
et des gommes à effacer émiettées.
Il y a des plumes lourdes d’ancres noyées,
des trombones muets et des agrafes inutilisées.
Il y a aussi des règles usées, invisiblement oubliées.
Tout ça dans un fou tiroir à fourre-tout d’oubliés
Dans un tiroir à fourre-tout d’oubli,
il y a maintes images et des médailles bénies,
des ratures rouges sur des pages jaunies.
Il y a du vide vierge et des recoins enfouis,
un missel brun et or, puis un chapelet de nuit.
Il y a des bijoux et une mèche de cheveux gris.
Tout ça dans un fou tiroir à fourre-tout d’oubli
Dans un tiroir à fourre-tout d’oubli,
il y a foule, affaires et anarchie,
photos, papiers et mots jaunis.
Il y a des bandes à défunt, des amis,
des piles et des pilules, des parfums affaiblis.
Il y a full cartes anniversaires aussi.
Tout ça dans un tiroir fou à fourre-tout d’oubli

.

RICHARD MONETTE

Perle-mêle (lettre tant), ÉLP éditeur, 2013, 3,49 € – 4,59 $.
Pour de plus amples informations, ou pour lire des extraits de cet ouvrage, voir la page qui lui est consacrée sur le site d’ÉLP éditeur.

Le peuple labyrinthe

Jouxtant par la jointure de geôle jaunie
Le cœur ouvert a des saignements interdits,
Mais avons-nous mis nos âmes à mue ?
Serpents tant nos ombres n’ont de vue.
Mêlé, tellement entremêlé
Pourtant parlant pointure en tôle bannie
Le cœur couvert de pointes il ment aussi,
Mais avons-nous mis nos membres à nu ?
Arpentant nos nombres les artères et les rues.
Hélé, tellement entremêlé
Mon pays recouvert a une langue inoubliée
Le cœur s’ouvrant sur des escaliers d’éternité
Remettant en ras le bol notre destinée par carrés votés
Répétant notre solidarité de peuple psalmodié
Et même mêlé, tellement entêté

.

RICHARD MONETTE

, MAIS…, ÉLP éditeur, 2013, 4,99 € – 6,49 $.
Pour de plus amples informations, ou pour lire des extraits de cet ouvrage, voir la page qui lui est consacrée sur le site d’ÉLP éditeur.

L’an vole mes feuilles

Ma mémoire est un spectre dépeuplé
comme mitigeur qui fuit ne respectant que peu
d’oh ! D’aubes et d’aurores,
c’est un érable exhibé, image d’automne,
où affleurent lourdes racines d’assèchement,
glacial avenir.
Des vents lui volent d’éphémères feuilles
gravées de vaines routes : criant crépuscule
où s’estive la mort.

.

RICHARD MONETTE

Perle-mêle (lettre tant), ÉLP éditeur, 2013, 3,49 € – 4,59 $.
Pour de plus amples informations, ou pour lire des extraits de cet ouvrage, voir la page qui lui est consacrée sur le site d’ÉLP éditeur.

L’argent est-il écologique?

Quel cycle stupide!
Doux heurts
C’est long, mais rond
C’est trois fois quatre oubedon
Quatre fois trois en saison
C’est selon les salons
Et si cela fesse la face
Le soleil n’y laisse sa trace
Croissons, repoussons, pressons, progressons,
Car la croissance à tout prix n’a pas de cou, de tête
Et puisque la finance fièrement
Qui a raison en présence du Soleil?
On ne pourra jamais aller de l’avant
L’astre lui-même est devenu rapace
Et son effet de serres voile sa nature démesurée.

.

RICHARD MONETTE

, MAIS…, ÉLP éditeur, 2013, 4,99 € – 6,49 $.
Pour de plus amples informations, ou pour lire des extraits de cet ouvrage, voir la page qui lui est consacrée sur le site d’ÉLP éditeur.

À te voir

À la dérobée de mes prunelles
en mes rides à mes orbites
en mes veines à mon cœur
images dérobées qui affleurent
discrète je t’amasse en voleur
Telle l’avare et jalousement voyelle
je m’entasse des piécettes de toi
je m’encomble de toi et m’y empreint
je m’emplis les yeux de tes yeux pleins
de toi coffrée au grenier d’un séraphin
Déviante, je m’engouffre pensive
je me souffre-douleur compulsive
j’en suis à cent vies à te voir
je ne survis plus à ton regard
et en trépasse de l’absence plus tard
À la dérobée de mes prunelles
en mes rides, à mes orbites
aussitôt le butin empoché et trop vite
je me défile comme ces voyeuses
illégalement passionnées et miséreuses

.

RICHARD MONETTE

Perle-mêle (lettre tant), ÉLP éditeur, 2013, 3,49 € – 4,59 $.
Pour de plus amples informations, ou pour lire des extraits de cet ouvrage, voir la page qui lui est consacrée sur le site d’ÉLP éditeur.

Encore!

Les armures des ombres menacent
Et sous le soleil de l’aurore
D’étranges encore beaux croassent
Encore, et en cors, et en corps…
Dévalisant les vidanges à sac
Offrandes des riches lieux et des saints gens.
Envahissant le terroir terrorisé
Nourri à répandre nos restes sur l’asphalte
D’étranges encore beaux croassent
Encore, et en cors, et en corps…

.

RICHARD MONETTE

, MAIS…, ÉLP éditeur, 2013, 4,99 € – 6,49 $.
Pour de plus amples informations, ou pour lire des extraits de cet ouvrage, voir la page qui lui est consacrée sur le site d’ÉLP éditeur.

Ça fait rien

Minimiser le martèlement mou des moteurs meurtriers
L’eau qui tonne comme des mulâtres jaunes menuisiers
Mainmise meuble minutieusement musical mineur ré
Gâchons la gâche d’une porte sans portée ni roue verdure
Mangeons les mages potes cloportes sans sons d’armures
Ça fait lame, l’amie, la misère
Et coupure d’épiderme
Ça fait rien
D’un coup réparé

.

RICHARD MONETTE

, MAIS…, ÉLP éditeur, 2013, 4,99 € – 6,49 $.
Pour de plus amples informations, ou pour lire des extraits de cet ouvrage, voir la page qui lui est consacrée sur le site d’ÉLP éditeur.